Programme détaillé

Programme détaillé

8h ACCUEIL ET INSCRIPTION

8h30 MOT DE BIENVENUE DES CO-PRÉSIDENTS

Hazel Lefebvre
Hôpital de réadaptation Villa Medica
Professionnelle de la réadaptation depuis 52 ans

Jean-Marc Potvin
Président-directeur général adjoint Programme sociaux et de réadaptation
CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

8h45 TABLE RONDE D’OUVERTURE

POUR UN PARTENARIAT SANS LIMITES – UN MONDE DE POSSIBLES

Animation: Réjean Léveillé, Communicateur

 

Gestes structurants en réadaptation: étapes franchies et perspectives pour l’avenir

Daniel Garneau
Directeur, Direction de l’organisation des services en déficience et en réadaptation physique, MSSS

L’usager partenaire : au coeur de l’équipe de réadaptation

Sylvie Godbout
Spécialiste de sa réadaptation depuis 43 ans, Membre du conseil d’administration de l’Office des personnes handicapées du Québec

Arrimer les mesures des résultats déclarés par le patient (PROs) et les meilleures pratiques en réadaptation: une perspective gestionnaire

Nancy Cox
Coordonnatrice—Programmes Déficience physique motrice—adultes, Centre de réadaptation Constance-Lethbridge, Réadaptation de maintien en CHSLD, CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

9h30 DÉPLACEMENT VERS LES ATELIERS

9h40 ATELIERS – BLOC A

Mesurer, évaluer, améliorer : partager l’information

Via une plateforme d’échange clinique-recherche, nous avons, au programme des encéphalopathies de l’IRDPQ-CIUSSSCN, fait le choix de mesures cliniques standardisées à utiliser pour évaluer les usagers et suivre la clientèle. Au fil du temps, l’analyse de ces mesures cumulées dans une base de données, nous a permis différents projets d’amélioration continue, nous mène à une meilleure connaissance de la progression des usagers et contribue à se comparer avec les écrits scientifiques. Présentement, les données nous aident à travailler les actions du plan MSSS AVC 2016-2018.

Line D’Amours
Chef du programme des encéphalopathies
CIUSSS de la Capitale-Nationale

L’utilisation des premiers soins aux usagers comme cueillette d’information pour les ergothérapeutes

Lorsque les usagers sont admis en centre de réadaptation, s’ensuivent une série d’évaluations professionnelles qui ont cours durant les premiers jours, voire semaines. Or comment utiliser le travail des préposés aux soins pour cueillir les données et les informations permanentes pour permettre le début de l’élaboration du jugement clinique chez l’ergothérapeute (son analyse) et ainsi ajuster et prioriser son implication. Ce projet a vu le jour il y a quatre ans à l’hôpital Marie-Clarac en formant deux préposés aux bénéficiaires qui assurent les premiers soins d’hygiène, de transfert et d’habillage.

Janin Laurence, erg.
Chef des services d’ergothérapie et psychosociaux
Hôpital Marie-Clarac, Montréal

Animation: Patricia Piché
Coordonnatrice des soins, services et programmes de 2e ligne en déficience physique
Direction des programmes DI-TSA et DP, CISSS de Laval

L’utilisation systématique du Mayo-Portland Adaptability Inventory (MPAI-4) dans plusieurs établissements de réadaptation du continuum de services en traumatologie peut soutenir la décision clinique des équipes et est en voie de générer une masse critique de données, inédite au Québec. Cette information nous permettra de mieux comprendre l’évolution fonctionnelle des usagers à travers les phases du continuum et de poser un regard sur l’efficacité de la réadaptation afin d’optimiser celle-ci.

Danielle Lévesque, M.Sc.
Professionnelle scientifique en transfert des connaissances
Unité d’évaluation en traumatologie et en soins critiques
Institut national d’excellence en santé et services sociaux

Geneviève LaGarde, Ph.D., Neuropsychologue
Chargée de projet MPAI-4, Programme AVC
Site IRGLM, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Michelle McKerral, Ph.D., Neuropsychologue
Professeure titulaire, Département de psychologie
Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal
Chercheuse, Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation (CRIR)
Centre de réadaptation Lucie-Bruneau (CRLB) CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Animation: Isabelle Portelance
Directrice, Direction des programmes déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

La cogestion médicale est utilisée dans plusieurs programmes cliniques. Est-ce vraiment une solution permettant d’améliorer la performance des programmes? Nous explorerons les enjeux de légitimité de la cogestion et de façon plus large, les enjeux de performance. Nous tenterons de circonscrire les limites de ce modèle de gestion et réfléchirons sur la distinction entre l’administratif et le clinique.

Luc Bélanger-Martin M. Sc. (gestion)
Maître d’enseignement et directeur du Centre de cas
HEC Montréal

Animation: Debbie Furlotte
Chef du programme des traumatismes craniocérébraux
Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ)
CIUSSS de la Capitale-Nationale

Notre projet de vie sexuelle s’adapte, se module et s’articule en fonction de notre réalité et de nos espoirs. Cependant, lorsque survient un évènement modifiant les capacités physiques, il peut être difficile d’envisager à nouveau la pratique de la sexualité. Un des moyens possibles pour faciliter l’actualisation de la sexualité des personnes en situation de réadaptation est l’intervention interdisciplinaire. Mais, comment mettre en place un plan d’action efficace à titre d’intervenant/intervenante?

Sonya Boucher, MA
Sexologue et animatrice sociale UQAM

Personne ressource: Sylvie Godbout
Spécialiste de sa réadaptation depuis 43 ans
Membre du conseil d’administration de l’OPHQ

10h40 PAUSE-SANTÉ

11h ATELIERS – BLOC B

Animation: Patricia Piché
Coordonnatrice des soins, services et programmes de 2e ligne en déficience physique
Direction des programmes DI-TSA et DP
CISSS de Laval

Les orientations ministérielles visent à mettre en place un continuum de services pour les survivants d’un accident vasculaire cérébral allant de la phase hyperaigüe jusqu’à l’intégration dans la communauté. Le programme de congé précoce assisté s’introduit à l’intérieur du continuum et consiste en des services de réadaptation fonctionnelle intensive à domicile à une clientèle ayant eu un accident vasculaire cérébral avec une atteinte légère à modérée. Les CIUSSS Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ont amorcé l’implantation de ces services en 2017 afin d’améliorer le flux des usagers à travers le réseau montréalais et réduire la durée moyenne de séjour de cette clientèle en soins aigus et en réadaptation interne et par le fait même, à l’urgence.

Les CIUSSS Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ont amorcé l’implantation de ces services en 2017 afin d’améliorer le flux des usagers à travers le réseau montréalais et réduire la durée moyenne de séjour de cette clientèle en soins aigus et en réadaptation interne et par le fait même, à l’urgence.

Cet atelier intéressera les participants qui souhaiteraient mettre sur pied le programme dans leur organisation. Les conférencières partageront leurs bons coups et leurs défis lors de l’implantation.

Félicia Guarna
Directrice de la réadaptation DP, DI-TSA
CIUSSS Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Nathalie Charbonneau
Directrice adjointe du continuum en déficience physique
1ère, 2e et 3e ligne, CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Animation: Constance Vanier
Directrice de la qualité, évaluation, performance et éthique
CISSS de l’Outaouais

Miser sur l’implication de l’usager et de ses proches : la gestion du risque et l’expérience client dans le retour à domicile 

Quelles sont les conditions gagnantes pour favoriser un retour à domicile sécuritaire pour l’usager? Comment impliquer l’usager et ses proches avant le retour à domicile afin de limiter les risques? Les conférenciers vous présenteront l’expérience vécue du point de vue de l’usager et de l’intervenant et privilégiée en Estrie.

Cynthia Nadeau
Conseillère en gestion de risques
CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Mélanie Dulude
Coordonnatrice clinique-ergothérapeute
Programme de la réadaptation fonctionnelle intensive
CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Les risques à domicile : grille d’évaluation et outils d’intervention                               

La prestation de services au domicile présente des défis pour les intervenants, les usagers et les proches puisque chaque domicile est unique et souvent peu adapté aux besoins des individus en perte d’autonomie ou présentant des incapacités et des handicaps.

La grille d’observation des facteurs de risques à domicile du CISSS de l’Outaouais a pour but d’établir des stratégies sécuritaires pour les usagers afin de favoriser un maintien à domicile en toute sécurité à partir d’une grille partagée avec l’usager et ses proches et les différents intervenants impliqués. Ces observations sont ensuite inscrites, lorsque requises, aux plans d’intervention et font l’objet d’un suivi à l’intérieur de celui-ci. Une réévaluation régulière des facteurs de risques à domicile favorise l’amélioration de la qualité des soins et services à l’usager et responsabilise celui-ci dans la recherche de stratégie pour favoriser son maintien dans son milieu de vie.

Nicole Boucher-Larivière
Coordonnatrice des services à domicile
Direction SAPA
CISSS de l’Outaouais

Stéphanie Legault
Coordonnatrice Accès Soutien Hébergement
Direction des programmes DI-DP-TSA
CISSS de l’Outaouais

Animation: Janin Laurence, erg.
Chef des services d’ergothérapie et psychosociaux
Hôpital Marie-Clarac CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Le projet de recherche vise à évaluer l’efficacité clinique et socioéconomique de la graphie cinématique du genou et du programme Mon Arthrose dans la prise en charge de l’arthrose en première ligne. 2000 patients qui souffrent d’arthrose douloureuse seront recrutés dans plus de 100 cliniques et suivis sur une période de 24 mois pour leur condition clinique et leurs dépenses privées et publiques associées à cette maladie.

Nicola Hagemeister
Chercheur régulier, Professeure associée
Département de chirurgie, Université de Montréal
Professeure titulaire, Génie de la production automatisée, École de technologie supérieure (ETS)

Animation: Christian Gauthier
Directeur, Direction des programmes déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique
CIUSSS de l’Estrie – CHUS

L’installation Centre de réadaptation Estrie (CRE) a développé un projet de ressource alternative d’hébergement en partenariat avec le laboratoire DOMUS de l’Université de Sherbrooke. Cette résidence accueille une clientèle en DP, présentant des atteintes cognitives secondaires à un TCC ou à un AVC.  Les interventions cliniques et les projets de recherches multidisciplinaires s’y déroulant, sont axés sur le développement et le maintien de l’autonomie des résidents.

Josianne Côté
Coordonnatrice clinique, travailleuse sociale
Programme de la réadaptation fonctionnelle intensive (RFI) et des ressources résidentielles d’hébergement (RRH)
Direction des programmes de déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique
CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Stéphanie Pinard
Ergothérapeute, Programme de Traumatologie, Centre de réadaptation Estrie, CIUSSS de l’Estrie – CHUS
Étudiante au doctorat sur le projet de l’Assistant Culinaire
Laboratoire DOMUS, Université de Sherbrooke

12h REPAS/RENCONTRE DES EXPOSANTS ET VISITE DES PRÉSENTATIONS PAR AFFICHE

13h30 CONFÉRENCE – LA PENSÉE CATASTROPHIQUE ET LA DOULEUR: IMPLICATIONS POUR LES INTERVENANTS EN RÉADAPTATION

Animation: Jean-Marc Potvin
Président-directeur général adjoint
Programmes sociaux et de réadaptation
CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

La pensée catastrophe a émergé comme le facteur psychologique le plus important comme indicateur de rétablissement faible à la suite d’une blessure musculo-squelettique. Des progrès importants ont été réalisés dans le développement d’outils pour l’évaluer. Cependant, le développement et la mise en œuvre d’interventions visant à réduire la pensée catastrophique ont progressé à un rythme beaucoup plus lent. Cette présentation vise à équiper les intervenants en réadaptation avec les outils nécessaires pour détecter et intervenir efficacement sur la pensée catastrophique. Les compétences acquises à la suite de cette présentation pourraient contribuer à des meilleurs résultats cliniques pour les clients qui présentent un profil avec risques psychologiques.

Dr Michael Sullivan, PhD
Professeur, Département de psychologie, médecine et neurologie, McGill University
Directeur scientifique, Centre universitaire de la recherche sur la douleur et l’incapacité

14h30 ATELIERS – BLOC C

Animation: Isabelle Portelance
Directrice
Direction des programmes déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Ayant réalisé plusieurs projets novateurs depuis 30 ans, la Fondation Le Pilier partagera son expérience comme promoteur et gestionnaire de projets dont celui de la Maison Martin-Matte à Blainville. Un des locataires y demeurant vous présentera son parcours de vie et son vécu à la Maison Martin-Matte.

Pierre Bélanger
Directeur général
Fondation Le Pilier

Daniel Landry
Président du comité des usagers MRC Thérèse-De Blainville
Membre du comité des usagers des Laurentides Locataire MMM-Blainville

Animation: Anne Beauchamp
Directrice générale
Hôpital de réadaptation Villa Medica

L’usager dans l’animation des trajectoires : une solution pour garder le cap

Les usagers sont experts de leur expérience dans les trajectoires de soins et services. Au CIUSSS de l’Estrie – CHUS, « Agir Pour et Avec l’usager, ses proches et la population » s’inscrit tant dans la prestation des soins et services que dans leur organisation. L’animation des trajectoires permet l’implantation de ce changement de culture via un ensemble d’actions concertées.

Marie-Ève Langlais, erg., M. Sc.
Adjointe à la direction des programmes déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique
CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Michel Beauchamp
Citoyen collaborateur
CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Marie-Claude Poulin
Membre de l’équipe expérience usager
CIUSSS de l’Estrie – CHUS

L’engagement de l’usager: du partenariat à la référence

À Villa Medica, l’usager s’engage à collaborer à ses soins en étant d’abord partenaire de son propre plan d’intervention. En effet, tous les usagers participent activement à l’élaboration de leur P3I par leur présence lors de la première réunion interdisciplinaire qui réunit tous leurs intervenants. De plus, jugeant important d’impliquer et de répertorier le plus d’expériences vécues par les usagers, Villa Medica a réussi à intégrer au cœur même de plusieurs de ses comités stratégiques et tactiques, un ou des usagers qui viennent nourrir les échanges et servir ainsi de référence en matière d’expérience-client.

Françoise Alarie
Patient-ressource
Hôpital de réadaptation Villa Medica

Gaétan Coulombe
Directeur des services et programmes de réadaptation
Hôpital de réadaptation Villa Medica

Animation: Dre Louise-Hélène Lebrun MD, FRCP, Neurologue
Professeure agrégée, Université de Montréal, Expert AVC
Consultant expert, Hôpital de réadaptation Villa Medica

La rééducation sensitive des douleurs neuropathiques

Les douleurs neuropathiques ont un impact majeur sur les habitudes de vie et sont un défi important en réadaptation. La méthode de rééducation sensitive développée par Claude Spicher et basée sur la neuroplasticité du système somesthésique est utilisée pour traiter ces douleurs. Cet atelier propose un survol des principes de base de la méthode. Les principales évaluations et les modalités de traitement de l’allodynie mécanique et de l’hypoesthésie seront démontrées.

Valérie Calva
Ergothérapeute
Hôpital de réadaptation Villa Medica

Isabelle Desjardins
Ergothérapeute
Hôpital de réadaptation Villa Medica

Douleur neuropathique : nouvel algorithme de traitement

Dans le cadre de cette présentation, un survol du traitement médicamenteux de la douleur neuropathique sera fait.

Aline Boulanger MD, FRCPC, MPH
Directrice médicale
Centre d’expertise de la douleur chronique CHUM

Animation: Patricia Piché
Coordonnatrice des soins, services et programmes de 2e ligne en déficience physique
Direction des programmes DI-TSA et DP
CISSS de Laval

La salle de jeux de réalité virtuelle à l’Hôpital juif de réadaptation-CISSS de Laval favorise l’augmentation de l’intensité de l’activité physique et cognitive ainsi que la consolidation des acquis obtenus dans les thérapies traditionnelles.   Elle est basée sur les pratiques optimales en soins d’AVC. Cette présentation parlera des débuts de l’implantation, des bienfaits, des projets de recherche reliés, du mode actuel d’opération et des projets futurs.

Julie Ouellet
Ergothérapeute
Programme AVC
Hôpital Juif de réadaptation
CISSS de Laval

Claire Perez, PT, M. Sc.
Clinicienne en pratique avancée
Centre de recherche Feil-Oberfeld CRIR
Hôpital Juif de réadaptation
CISSS de Laval

15h30 PAUSE-SANTÉ

15h45 CONFÉRENCE – OSER PARTAGER

Animation: Hazel Lefebvre
Hôpital de réadaptation Villa Medica
Professionnelle de la réadaptation depuis 52 ans

Après avoir subi un AVC au cours de l’été 2016, c’est avec détermination que Josée remonte sur scène pour une conférence mémorable, drôle et touchante.

Elle sera accompagnée de son conjoint Louis-Philippe et viendra partager son histoire et sa façon de traverser les grandes et petites épreuves de la vie avec positivisme. Exemple de force, de ténacité, de courage et de résilience, ils sauront nous émouvoir, nous faire rire et réfléchir par leur témoignage vibrant et leur complicité hors du commun.

Une conférence à ne pas manquer qui saura assurément nous inspirer.

Josée Boudreault
Humoriste
Animatrice télé et radio

16h45 MOT DE CLÔTURE ET COCKTAIL

colloque_vignette

Communiquez avec nous

Hôpital de réadaptation Villa Medica

225 rue Sherbrooke Est
Montréal (Québec) H2X 1C9

514-288-8201 poste 4412
colloquereadaptation@villamedica.ca

Inscrivez-vous à la liste d'envoi pour recevoir les bulletins!

Suivez-nous

facebook  linkedin  twitter