Recherche

Réduire les situations de handicap, améliorer la participation sociale des usagers et optimiser leur qualité de vie, voilà la motivation première du personnel de Villa Medica. Or, cette visée ne pourrait s’actualiser sans une active implication au sein de projets de recherche en réadaptation. D’un regard orienté vers l’avenir et toujours en quête de nouvelles solutions, Villa Medica collabore continuellement à l’avancement des connaissances sur l’adaptation et la réadaptation des personnes ayant une déficience physique. Il s’engage à assurer le développement de la qualité des services et le soutien à l’innovation continue par l’enseignement, la recherche en adaptation-réadaptation et par l’évaluation des technologies et des modes d’intervention. Tous les projets auxquels il participe ont été évalués et sont certifiés par son comité d’éthique dont le mandat est de veiller à la protection des sujets de recherche.

Villa Medica est le plus grand établissement de réadaptation au Québec au niveau de la réadaptation fonctionnelle intensive pour les personnes victimes dun accident vasculaire cérébral. Ceci lui confère un niveau d’expertise clinique qui se démarque tant au niveau des traitements en réadaptation (physiothérapie, ergothérapie, orthophonie, neuropsychologie, soins infirmiers et en médecine) qu’au niveau de services spécifiques tels la conduite automobile et la clinique de la mémoire. Les professionnels ainsi que la clientèle de Villa Medica collaborent régulièrement à des projets de recherche dans ce domaine.

En tant que Centre d’expertise pour les personnes victimes de brûlures graves de l’Ouest du Québec, Villa Medica se démarque internationalement dans ses recherches consacrées à l’amélioration des soins aux patients survivants aux brûlures et par ses projets dédiés à l’avancement de la réadaptation des grands brûlés. Les soins aux victimes de brûlures graves impliquent plusieurs disciplines et les intérêts de recherche sont variés : médical/chirurgical, sciences fondamentales, santé mentale et réadaptation. L’équipe des grands brûlés travaille étroitement avec Madame Bernadette Nedelec afin de faire avancer ses connaissances sur l’efficacité des traitements de cicatrices. En plus d’être chercheure associée au Centre de Recherche du CHUM depuis 2003, Mme. Nedelec est professeure agrégée de l’Université McGill et directrice du programme d’ergothérapie de la même université.